Rentrée en pre-school

Rentrée en pre-school

Lundi 6 juin, ma petite fille (qui n’est plus si petite que ça) a fait sa rentrée en pre-school à  Singapour.

C’est quoi une pre-school ?

La pre-school, c’est un mélange de crèche et d’école maternelle à  la française mais à  la sauce locale. Le calendrier scolaire n’est pas le même qu’en France; ici le début de l’année a lieu en janvier et la fin en décembre. Et autre aspect qui diffère mais qui a toute son importance; on parle anglais (et un peu de mandarin aussi). Les enfants ne sont pas accueillis en dessous de 18 mois. Petit paquet n’ayant que 2 ans et 3 mois, elle fait donc partie des plus petits. Elle est en «playgroup».

Il y a tellement de compétition pour les écoles à  Singapour (tests de niveau à  l’entrée) que dès le départ, en pre-school, les enfants sont préparés à  travailler et initiés à  certaines matières (mathématiques, mandarin, 3ème langue, etc.).

Ainsi, à  même pas 2 ans et demi, petit paquet a déjà  un emploi du temps extrêmement bien organisé du lundi au samedi de 7h du matin à  7h du soir (sauf le samedi où la journée se termine à  14h) ! Je vous rassure, elle n’y est que 5 jours par semaine et je la dépose entre 8h30 et 9h le matin et vais la chercher vers 16h-16h30. Mais cela n’a rien à  voir avec la crèche telle qu’on l’entend en France !

Voici un aperçu de son emploi du temps de ministre…

Emploi du temps pre-school Singapore

Emploi du temps pre-school Singapore

Comment ça fonctionne ?

L’année scolaire est dictée par par les fêtes religieuses (de toute religion) qui sont ici des jours fériés et mis à  part 2,5 jours de « journées pédagogiques » minimum pour le personnel, la pre-school ferme 7 jours (en incluant les journées pédagogiques).

Chaque pre-school a son uniforme. Dans la nôtre, les enfants ne sont pas obligés de le porter tous les jours mais lors de sorties scolaires, c’est obligatoire. Il est donc indispensable d’en acheter un lors de l’inscription. On a de la chance, je trouve que l’uniforme de notre pre-school est relativement « soft », sans couleurs criardes. Blanc et beige, ça va.

Notre choix

Pourquoi l’avons-nous inscrite en pre-school et pas dans une école française ? C’est la question que nous nous étions posées dans un précédent article («Ecole locale ou école française ?»).

école étranger expatriation

Après le choix de l’inscrire dans une crèche locale, j’ai écumé les différentes structures proches de notre appartement.

pre-school Singapore

La pre-school que nous avons choisie est située au dernier étage d’un mall (centre commercial). Les locaux sont très grands, lumineux, neufs et l’école est vraiment bien équipée. C’est ce qui nous a fait choisir cette structure. Alors, certes, les enfants ne sortent pas et restent dans les locaux toute la journée (contrairement à  d’autres structures où les enfants ont soit une cour de récréation, soit un temps pour jouer dehors) mais tout inconvénient a aussi son avantage. Ainsi, lors des périodes de haze (pollution de l’air due à  des feux de forêt en Indonésie <pour faire court>, sorte de purée de pois plus ou moins respirable), les pre-school situées dans les malls bénéficient d’un air recyclé et purifié.

Récemment, un matin, j’ai trouvé qu’il faisait bien brumeux ce que je n’avais encore jamais observé à  Singapour. En effet, en vérifiant la qualité de l’air grâce à  une application, j’ai découvert que le taux du jour était dans une fourchette qualifiée de unhealthy, c’est-à -dire « mauvais pour la santé »…. Rassurant n’est-ce pas ?

Check up matinal

Tous les matins, lorsque nous arrivons, nous sommes accueillis par une des « enseignantes » ou « maîtresses » qui effectue un rapide check up de l’enfant : température avec thermomètre frontal, examen des mains, des pieds et de la bouche avec une petite lampe (ils craignent beaucoup le « pied/main/bouche ») et enfin, désinfection des mains. Ce sont les « 4 checks » obligatoires pour vérifier qu’un enfant est apte à  l’école. Si jamais un enfant attrape le «hand, foot & mouth disease», c’est éviction de la pre-school car très contagieux. Il faut même un certificat du médecin pour que l’enfant puisse y retourner. On ne rigole pas avec la santé ! D’ailleurs, si trop d’enfants sont atteints dans la même structure, celle-ci peut fermer une grosse semaine pour désinfection totale des locaux.

Bien entendu, comme partout à  Singapour, on se déchausse avant de rentrer.

Les photos

Dès le premier jour, les 3 « maîtresses » de petit paquet ont crée un groupe sur WhatsApp (si tu ne connais pas WhatsApp à  Singapour, tu as loupé quelque chose parce que tout le monde communique par cette application ici 😉 ) et elles m’envoient régulièrement des photos, vidéos de ma fille pour me tenir informée de sa journée. C’est assez surprenant au départ mais je dois dire que ça me fait plaisir de savoir qu’elle va bien et qu’elle s’amuse malgré les différences de langue. Les maîtresses essaient aussi de communiquer avec elle en utilisant l’application Google Translate ! 😀

petit paquet preschool Singapore

Ici (à  Singapour) et en général dans une grande partie des pays d’Asie, les gens n’ont aucun problème à  te prendre en photo sans te demander ton accord. C’est arrivé 2 fois qu’on me demande si on pouvait prendre petit paquet en photo et j’ai refusé. Je dois cependant m’y résoudre en ce qui concerne la pre-school mais j’ai tout de même du mal à  imaginer les 3 encadrantes passant une grande partie de leur temps à  prendre en photos les enfants.

petit paquet preschool Singapore

petit paquet preschool Singapore

petit paquet preschool Singapore

Les petits cadeaux

Jeudi 9 juin, en allant chercher ma fille, j’ai reçu de la main d’une de ses maîtresses un petit paquet contenant un « dumpling rice » (riz gluant fourré enveloppé dans des feuilles de bambou et cuit à  la vapeur), petit cadeau offert à  l’occasion du «Dragon Boat Festival», un festival de sport nautique d’équipe qui utilise un type de pirogue appelé bateau dragon et qui commençait ce jour-là . Cela m’a ainsi permis d’être au courant de ce festival ! Et j’ai apprécié l’attention même si j’ai trouvé le dumpling rice insipide et bourratif au possible (mais chut, ça reste entre nous ! 😉 ).

dumpling rice Dragon Boat Festival Pre-School Singapore

Le suivi

Chaque soir, en allant chercher ma fille, j’ai droit à  la remise de son cahier de suivi où sont indiquées des informations telles que le temps de sieste, si elle a mangé son petit déjeuner (entre 8h30 et 9h, les enfants ont droit à  un petit déjeuner), son snack à  10h, son déjeuner et son goûter, si elle a été changée… et toute autre information utile. On peut aussi correspondre avec les maîtresses en y posant des questions ou en faisant des remarques.

Lorsqu’elle a commencé la semaine, nous avons demandé à  ce qu’elle ait le moins possible sa sucette dans la bouche durant la journée à  part pour la sieste. Du coup, quand je la dépose le matin, une de ses maîtresses prend directement sa sucette et la cache dans son petit sac qu’elle porte en permanence en bandoulière. Elle m’a quand même dit que petit paquet avait très bien compris où se trouvait sa sucette !

Au bout d’une semaine, on m’annonçait que petit paquet avait déjà  assimilé certains mots en anglais tels que « wait » (attends), « banana » (banane, bizarrement ça ne m’étonne pas du tout !) et que dès qu’il s’agissait de manger, elle était très contente ! 😀

petit paquet preschool Singapore

Malgré le fait qu’elle rechigne encore un peu à  aller à  la crèche le matin, je vois aux photos envoyées tous les jours qu’elle fait de nombreuses activités et qu’elle n’a pas l’air malheureuse. Et à  mon sens, c’est l’essentiel non ?

Dans quelques mois, elle parlera mieux que moi en anglais et m’apprendra des mots en mandarin ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

commentaires

  1. assai affirme: juin 16, 2016 at 7:00

    j’ai vécu quelques années à  Singapour et je l’avais détesté… vraiment. Trop de compétition, trop rigide et puis j’ai vécu en Chine continentale et j’ai compris que pour faire respecter les lois aux chinois (singapouriens mais chut), il faut les amendes, il n’y a que l’argent qui compte du coup la ville/état est super propre, civilisé…

    Les enfants ont des horaires plus horribles que les parents… c’est presque criminel. J’ai la chance de pouvoir faire l’école à  la maison et de voyager tout le temps avec mes enfants. Et j’ai vu du monde, les enfants scolarisés qui ne sont jamais aussi sociables que mes enfants, ces enfants quii sont enfermés presque tous les jours à  l’école alors que la vie des enfants jusqu’à  6 ans c’est jouer, jouer et jouer (et màªme aprà¨s)

    En ce qui concerne les photos, chaque jour, j’ai des gens qui courent pour faire des photos, des vidéo de mes enfants, et quand on me demande l’autorisation que je refuse presque systématiquement.

    • muminlearning affirme: juin 16, 2016 at 7:10

      C’est sà»r que question compétition à  l’école, j’ai l’impression que les singapouriens battent beaucoup de pays à  plat de couture !
      Je ne ressens pas à§a encore pour ma fille mais son emploi du temps est tout de màªme extràªmement chargé pour une petite fille de 2 ans 1/2…
      Concernant les horaires, c’est sà»r que 7 am à  7 pm, à§a fait long ! Mais je ne sais pas si beaucoup de parents laissent leurs enfants aussi longtemps.
      Pour les photos, j’ai l’impression que c’est typiquement asiatique ! 😀

  2. Little Mis Miss Sunshine est entrée à  la maternelle à  2 ans et 9 mois en Chine. Mais en Petite Section pour le coup. Je trouvais son emploi du temps hyper chargé: 8h30-16h. Sans compter le bus (30 minutes matin et soir) Je trouvais à§a fou de la laisser manger à  l’école alors que j’étais seule à  la maison. Mais c’est comme à§a… Finalement elle s’est trà¨s bien adaptée, est maintenant à  l’aise en Chinois, commence à  parler Anglais, bref elle s’épanouit depuis deux ans et m’en demande beaucoup pour assouvir sa curiosité non assouvit par l’école!
    Quelle langue apprend-elle à  l’école? Anglais principalement tu sembles dire. Mais le Chinois aussi un peu?
    Les espà¨ces de triangle de riz gluant fourrés sont des ZongZi (j’en ai mangé pas mal ses derniers temps!) C’est la spécialité chinoise de la Fàªte des Bateaux-dragons. Tu en trouves des sucrés ou des salés.
    Pour les photos, j’en avais parlé sur mon blog. C’est l’horreur. Et puis quand ca n’est que les photos ca passe encore! Mais quand ils viennent toucher les enfants, les prennent dans les bras ou me les prennent des bras, là  c’est vraiment dur! Mais maintenant que je sais parler chinois, je ne me laisse plus faire et j’hésite pas à  dire ce que je pense! En week-end à  Pékin on a de nouveaux eu des flots et des flots de photographies et papouillages non désirés! Et ceux que je préfà¨re, c’est ceux qui te suivent pendant 10 ou 15 minutes pour prendre les enfants en photos, avant de remarquer qu’ils se sont trompés de chemin… Maintenant que Little Miss Sunshine aussi parle Chinois, à§a se passe mieux. Mais au départ, elle le vivait comme une véritable agression! Ce que je comprends tout à  fait!

    • muminlearning affirme: juin 16, 2016 at 4:28

      Oui, elle apprend principalement l’anglais et a 20 minutes par jour d’initiation au mandarin. J’ai la chance d’habiter à  15 mn à  pied de son école, on y va donc à  pied tous les matins. Mais je sais aussi qu’il est trà¨s courant que de jeunes enfants de son à¢ge (voire plus jeune) prennent le bus scolaire. Je pense que j’aurais du mal aussi au départ mais on se fait (plus ou moins) à  tout au final…

      Concernant les photos, j’estime encore avoir de la chance par rapport aux enfants d’amis car ma fille n’est pas blonde ! Mais c’est trà¨s déstabilisant màªme si elle a l’habitude d’àªtre prise en photo à  la maison. Depuis peu de temps d’ailleurs, elle me dit « non phone » quand elle me voit sortir mon téléphone et qu’elle ne veut pas que je la prenne en photo ou tout simplement que je l’utilise ! 😀

      Pour les « ZongZi » comme tu les appelles, peut-àªtre apprécierai-je à  leur juste valeur ces « friandises » avec le temps ? Réponse dans quelques temps ! 😉

  3. Quelle chance d’avoir trouve une ecole ou ta fille se sente bien! C’est finalement le plus important!…
    Effectivement, comme en Chine continentale, l ecole a l air hyper competitive… je me souviens encore du regard d’incomprehension de mes voisins quand j avais refuse d’envoyer mon fils a l ecole… a 1 an et demi! Ils m avaient clairement dit que je lui gachais sa vie!
    Pour les photos, je laisse faire… (apres la Chine, on a la meme en Thailande)… Les gens sont generalement flattes et contents et je trouve que c est une facon sympa d entrer en contact… Pour toucher c est non, en revanche, car mes enfants n aiment pas. Pendant longtemps, dans les lieux publics, les enfants etaient en porte-bebe ventral, capuche rabattue sur la tete (apres discussion et avec leur accord) pour eviter les debordements et quand meme pas trop vexer les gens…

    • muminlearning affirme: juin 17, 2016 at 6:33

      C’est marrant comme la mentalité peut àªtre différente de la nà´tre en ce qui concerne l’école ! Mais avant 18 mois, ils n’ont pas de solution de garde alors qu’en France, à  2 mois 1/2, un bébé peut aller à  la crà¨che.
      Pour les photos, peut-àªtre que je m’y ferai un jour… Jusqu’à  présent, j’ai eu de la chance, personne ne l’a touché ! Pourvu que à§a dure…

  4. […] (si tu n’as pas lu mon article pour savoir comment à§a se passe en pre-school, c’est ici que à§a se passe), elle y allait d’elle-màªme et ne pleurait plus. Elle courait dans les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *