Test de la poussette Raspberry de la marque iCandy

Test de la poussette Raspberry de la marque iCandy

J’ai découvert la marque iCandy au mois d’octobre, lors du salon Baby à Paris. Tous les modèles de poussettes étaient présentés et j’avais eu un gros coup de coeur pour la plus petite, la citadine, la Raspberry.

iCandy Salon Baby

J’ai eu l’honneur et la chance de pouvoir tester cette poussette, dans son milieu de prédilection, la ville ! Et à Paris, il y a de quoi faire !

Commençons par une petite présentation de la marque :

La marque iCandy

Cette marque anglaise, encore peu connue en France, existe depuis 2005. A l’origine, c’est une société familiale; 2 frères ont acquis les préceptes de la fabrication par leur grand-père qui tenait une usine de textile. Dans les années 80, l’entreprise fabriquait des sièges autos et des casques de vélo avant de développer des produits de puériculture. Les 2 frères ont décidé d’orienter leurs produits vers du très haut de gamme. En 2005, ils créent une poussette simple / double sous une nouvelle marque appelée iCandy.

iCandy

iCandy se démarque de ses concurrents par une conception de pointe, avec des matériaux issus de la technologie aéronautique. Tout le monde connaît l’adage qui se confirme ici : pour avoir de la qualité, il faut y mettre le prix.

Aujourd’hui, la marque propose différentes poussettes : Apple 2 Pear, Strawberry, Strawberry 2, Peach 3, Peach Blossom 3 et Raspberry. Vous remarquerez que les poussettes portent les noms de fruits ! Je ne vous ferai pas la description de chaque modèle mais certaines poussettes simples se transforment en double pour les jumeaux ou enfants rapprochés.

Raspberry; la poussette citadine

La Raspberry est une poussette utilisable dès la naissance jusqu’à  15 kg (3 ans environ). Elle est disponible en 7 couleurs. Je l’ai choisie en rouge (« lush ») et je ne regrette vraiment pas mon choix.

iCandy raspberry

Elle offre 2 possibilités d’orientation : face au monde ou face aux parents.

Raspberry violet iCandyRaspberry jaune iCandy

Différents accessoires sont disponibles : la capote, le revêtement de siège, le landau nouveau-né (« newborn pad »), la chancelière de luxe, les adaptateurs siège-auto universels, l’ombrelle, la pince pour parasol et porte gobelet et le porte-gobelet. Quasiment tous ces éléments existants en 7 couleurs, il est possible de les mixer et de créer sa poussette au gré de ses envies.

Le châssis de la poussette est noir ou argenté.

La poussette dispose d’un grand panier de rangement, accessible facilement et qui peut contenir jusqu’à  5 kg. Quand je dis grand panier de rangement, je n’exagère pas, il est vraiment pratique ! Il dispose aussi d’une capsule de stockage qui reste accessible même si la poussette est pliée : j’y laisse la capote de pluie mais on peut y ranger ce qu’on veut, du moment que cela n’excède pas 1 kg.

Raspberry pliage iCandy

Le frein est situé au niveau du panier de rangement, au milieu et il suffit d’appuyer dessus pour enclencher le frein et de le remonter pour le désactiver. Hyper facile et pratique !

Le siège s’incline dans 3 positions : une allongée, une à  demi-allongée et une relevée, en position assise. La position la plus relevée permet à  petit paquet de bien voir le monde et elle adore ça.

iCandy raspberry

Quand elle fait la sieste, on passe en position allongée (vraiment allongée), ce qui est beaucoup plus confortable pour elle.

iCandy raspberry

iCandy raspberry

Le guidon possède 4 positions, de la plus basse à  la plus haute que j’utilise principalement vu ma grande taille.

La poussette est équipée d’un harnais de sécurité à 5 points et il est possible de fixer les attaches du harnais à différentes hauteurs au niveau des épaules.

Quelques informations techniques : 

  • dimension du châssis avec roues lorsque la poussette est pliée : 85.5 x 54 x 36.6
  • dimension du châssis avec roues lorsque la poussette est dépliée : 85.5 x 54 x 92-105
  • poids du châssis avec roues (sans le siège) : 5.93 kg
  • poids du siège : 2.47 kg
  • poids total de la poussette avec le siège : 8.4 kg

A titre de comparaison, je prends ma poussette Easylife de Recaro (qui, je le rappelle, ne fait que poussette 2ème âge). Donc, forcément, la Raspberry me semble lourde puisque la Recaro ne pèse que 5.9 kg.

Passons à  la pratique :

Tout d’abord, voici une petite vidéo d’utilisation de la poussette.

Le fait de ne pas avoir d’accoudoirs ou de rebords pour l’enfant sur la poussette est assez perturbant au départ. On a l’impression que l’enfant peut tomber facilement, surtout quand le siège est dans la position la plus relevée. Mais bien entendu, il ne risque rien tant qu’il est attaché !

Avec le siège relevé, l’enfant est très loin du parent, surtout quand le guidon est en position haute mais en fait, par habitude on s’y fait et quand le siège est en position allongée, ça ne le fait plus. L’avantage que j’y vois, c’est que mes grandes jambes ne butent plus sur la poussette, ce qui est le cas sur ma Recaro.

IMG_8854

Le passage du siège en position face aux parents ou face au monde se fait très facilement.

La capote couvre bien l’enfant, surtout lorsqu’il est en position assise (d’ailleurs, on ne voit plus sa tête quand la capote est rabattue complètement).

Raspberry noir iCandy

La poussette ne prend pas trop de place une fois pliée : elle en prend plus quand on laisse le siège par contre.

Raspberry pliage 2 iCandy

iCandy raspberry

iCandy raspberry

Pour récapituler, voici les + et les – de la Raspberry selon moi :

Points positifs :

  • la poussette est extrêmement maniable, elle peut être conduite à  1 main sans problème
  • les amortisseurs sont très efficaces, ma fille n’est pas secouée dans tous les sens aux moindres aspérités de la route
  • le système de frein est très simple et il n’y a pas de risque que le frein se débloque (oui, oui, c’est déjà  arrivé…)
  • le grand panier de rangement (enfin de la place !)
  • les 3 modes d’inclinaison du siège : assis, semi-allongé et allongé
  • le réglage du harnais à différentes hauteurs : quand l’enfant grandit, le harnais s’adapte en modifiant la hauteur pour qu’il soit au dessus des épaules
  • la possibilité de mettre le siège face aux parents ou face au monde
  • le design de la poussette : les courbes sont belles et elle fait très classe

Points négatifs :

  • le système de pliage-dépliage n’est pas évident : j’ai encore parfois du mal à bien enclencher l’ouverture ou la fermeture de la poussette
  • le poids : 8.4 kg avec le siège, ce n’est pas énorme mais si je compare avec la Easylife de Recaro (qui fait 5.9 kg pour rappel), ça l’est ! Je ne peux pas monter seule la poussette avec petit paquet dans les bras les 3 étages de mon immeuble (sans ascenseur) alors qu’avec la Recaro, c’est possible.
  • le transport de la poussette : on ne sait pas trop comment la porter une fois pliée. Je pourrais la faire rouler une fois pliée sauf que les roues avant ne peuvent pas être bloquées, du coup la poussette ne suit pas vraiment le mouvement lorsqu’on la tire (comprenez qu’elle part un peu dans tous les sens). Je pense qu’il y a vraiment un point à  améliorer de la part de la marque ici. Installer un système de blocage des roues avant serait un vrai plus pour faciliter le transport de celle-ci quand elle est pliée.
  • le prix : comme la qualité est là , il faut s’attendre à  y mettre le prix… et cela peut être un frein pour beaucoup. La poussette coûte 500 €, la capote 50 €, le nid d’ange 86 €, la chancelière 109 €, l’ombrelle et le porte-gobelet 8 € et les adaptateurs pour sièges-auto 37 €.

J’ai vraiment apprécié de pouvoir tester cette poussette et elle nous resservira sûrement pour bébé 2 dès la naissance. Cela me permettra d’ailleurs de tester toutes les fonctionnalités de cette poussette dès le 1er âge, ce que je n’ai pas pu faire, vu que ma fille a 22 mois.

Je remercie encore la marque iCandy de m’avoir permis de tester la Raspberry.

EtiquetteProduitOffert_petit

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

commentaires

  1. […] je me suis séparée (à contre-cœur) de ma poussette Raspberry de la marque iCandy en la vendant : nous avions déjà 2 poussettes, il va falloir investir dans une poussette double […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *