Accoucher à Singapour

Accoucher à Singapour

Vivre à Singapour n’est en soi pas donné.

À part manger dans des food-court pour moins de 5-6$ et prendre les transports en commun, le coût de la vie à Singapour est relativement élevé. Ce n’est pas pour rien que ce petit pays/ville est classé depuis quelques années la ville la plus chère du monde.

Étant expatriée et enceinte à Singapour, j’ai vite compris qu’il valait mieux avoir une bonne assurance pour couvrir les frais de santé. Celle de Mon Homme (ou plutôt celle prise par son entreprise) couvre pour l’instant plutôt bien les frais de santé mais nous n’avons pas eu de gros pépins à déclarer (on touche du bois).

Cependant, étant enceinte de jumeaux et étrangère, je me suis vite rendue compte que les frais de suivi de ma grossesse à l’hôpital pouvaient monter très vite… Combien pouvait me coûter d’accoucher ici ?

Je suis suivie dans un hôpital public et non dans un hôpital privé, souvent très prisé par les expatriés et généralement, plus cher. Je n’ai pas à me plaindre, je trouve que je suis bien prise en charge par le personnel médical.

Pour vous donner un ordre d’idée, l’échographie des jumeaux faîte début mars m’a coûté 264$SG, soit un peu moins de 180€. Facture à laquelle il faut ajouter celle de mon médecin que je voyais ensuite et qui me faisait un débriefing de l’échographie (104$SG soit environ 70€) et celle pour le test de routine (test urinaire et prise de tension – 17$SG soit environ 12€). Ce qui nous fait un total de 385$SG soit environ 260€.

Examen mensuel de suivi de ma grossesse, auquel il faut aussi ajouter les médicaments : compléments alimentaires, vitamines, etc.

Bref la facture est vite salée !

Qui dit femme enceinte dit aussi accoucher à un moment ou un autre. Tout de suite, on se fait des sueurs froides : on sait déjà que les étrangers payent plus chers que les singapouriens, aura-t-on droit à un accouchement par voie basse ou une césarienne ? Parce que les « packages » n’ont pas le même coût selon la façon d’accoucher. Et autant dire que la facture monte encore plus vite lorsque l’on souhaite être seule dans la chambre après l’accouchement ! On sait que l’assurance prend en charge les coûts d’accouchement mais jusqu’à un certain seuil…

Du coup, on prend les devants et on se renseigne. Tant qu’à faire, si l’assurance pouvait payer directement l’hôpital plutôt que ce soit nous qui déboursions une somme conséquente, on ne va pas s’en priver ! Mais pour cela, il faut un “prior agreement”, un papier à remplir par l’hôpital pour l’assurance qui soumettra le coût estimé de l’intervention à son conseil de médecins et qui acceptera (ou pas) de prendre en charge directement la facture qui en découlera. En croisant les doigts pour que la facture finale ne dépasse pas le plafond imposé par l’assurance…

Nous voilà donc aux admissions de l’hôpital pour demander une inscription à la maternité et le coût d’un accouchement.

Concernant le premier point : pas d’inscription à la maternité avant 36 semaines d’aménorrhées ! J’ai bien failli m’étrangler en entendant ce terme ! Même avec des jumeaux et le risque d’accouchement prématuré, ce n’est pas possible de s’inscrire avant ? Non, non. Autant vous dire que j’ai inscrit la date dans mon agenda et qu’à 36 semaines d’aménorrhées pile (si je n’ai pas déjà accouché), je vais m’inscrire à la maternité à la première heure ! Système bien différent de la France où si tu n’es pas inscrite à la maternité alors que tu es enceinte de 3 mois, tu n’es pas sûre d’obtenir une place…

À défaut d’inscription, nous sommes repartis avec un papier sur les coûts estimatifs d’un accouchement.

Comme je l’indiquais plus haut, le coût va dépendre du type d’accouchement : normal ou césarienne.

Donc, pour un étranger qui veut une chambre seule, le coût estimé de l’accouchement « normal » est de 7 076$SG (dans l’hôpital où je suis suivie), soit environ 4 800€.

Pour un étranger qui veut une chambre seule, le coût estimé de l’accouchement par césarienne est de 11 455$SG, soit 7 800€.

Tout de suite, ce n’est pas le même coût ! Sachant aussi que la durée du séjour pour un accouchement normal est de 2 jours et par césarienne 3 jours. Même avec des jumeaux ! On rentre vite chez soi après un accouchement à Singapour. Ces coûts incluent un package mais bien entendu, si on excède les quantités du package, le supplément sera facturé.

Autre chose à savoir : si jamais mes jumeaux venaient à naître prématurément, en plus de l’accouchement, il faudrait ajouter les coûts de la prise en charge dans un service néonatal. Là aussi, les coûts sont très élevés et facturés à la journée.

Bref, on sait déjà que la facture sera élevée ! Accoucher n’est pas donné.

Après avoir rempli tant bien que mal le « prior agreement » avec des coûts estimatifs et une date d’accouchement présumée, nous l’avons envoyé à l’assurance. Quelques jours plus tard, nous avions une réponse : celui est accepté (ouf…) mais dans le cas d’une césarienne, nous devons fournir la date de l’accouchement (qui sera probablement programmé) dès que nous la connaîtrons.

Notre assurance prend en charge un accouchement par césarienne sans limitation de plafond.

En revanche, si j’accouche « normalement », par voie basse, elle ne couvre les frais qu’à hauteur de 9 000€.

Pour info, voici ce qu’on peut trouver sur le site du ministère de la santé à Singapour (mise à jour février 2017), concernant les coûts estimatifs d’un accouchement par césarienne ou « normal » dans les hôpitaux publics ou privés (option chambre seule) :

Pour un accouchement par césarienne

Pour un accouchement normal, par voie vaginale

Voilà ce qu’il en est à ce jour…. Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre quelques semaines pour connaître le coût final et total de la facture de mon accouchement à Singapour !

Accoucher ici n’est pas donné, c’est sûr, donc mieux vaut avoir une bonne mutuelle et se renseigner auprès d’elle pour savoir ce qu’elle prend en charge et s’il y a des plafonds.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

commentaires

  1. C’est là que l’on est content de vivre en France où la santé est une affaire bien prise en charge et rassurante surtout dans ces moments importants ! Il faut mesurer cette chance !
    Mais quoiqu’il en soit, le meilleur est à venir , x2 !

    • muminlearning affirme: avril 13, 2017 at 12:13

      Tout à fait ! Ce n’est pas le cas de tous les pays malheureusement…
      Et nous avons de la chance que notre assurance prenne bien en charge l’accouchement à Singapour. Je connais d’autres mamans qui ont été plus « plafonnées » dans les prestations prises en charge.

  2. Et bien tu sais quoi ? Accoucher à Singapour ça a l’air donné par rapport à Shanghai (sans doute aussi du fait qu’accoucher à l’hôpital public chinois ici est tout simplement inenvisageable pour nous, le système de santé chinois étant par beaucoup d’aspects encore digne du nôtre dans les années 50). Du coup ici il faut débourser deux à trois fois le prix que tu énonces pour un accouchement (et nous avons de très très bonnes assurances).
    Moralité : pour accoucher en Asie, mieux vaut un porte-monnaie bien garni 😉

    • muminlearning affirme: avril 13, 2017 at 2:32

      Ici, pas de souci pour être suivie un hôpital public mais quand tu vois les écarts de prix entre les différents hôpitaux (qu’ils soient publics ou privés), ça fait réfléchir au choix de ton hôpital tout de même ! Pour une césarienne, certains facturent près de 18 000$ (sachant que 25% payent plus cher que cette somme)… Un gouffre !
      Et en effet, si possible, mieux vaut se renseigner en amont auprès de son assurance pour savoir ce qu’elle couvre.

  3. Outch oui sacré somme!

  4. Eh bien c’est un vrai business ! On croise les doigts pour toi pour que les jumeaux n’arrivent pas trop tôt et que tout aille bien !
    Sinon chouette ville Singapour, on y est allés il y a deux ans et on a adoré !

  5. Outch, c’est luxueux d’accoucher,et encore plus pour une césa! La voie basse en cas de jumeaux est-elle envisagée, de toute façon?
    Bon courage!

    • muminlearning affirme: avril 23, 2017 at 11:48

      Pour l’instant, et aux dernières nouvelles, comme l’une des jumelles est en siège, c’est la césarienne qui est envisagée. On verra lors du prochain contrôle à 35 sa si elles sont dans le bon sens toutes les deux.
      Dans ce cas, on pourra envisager un accouchement par voie basse.

  6. […] et que le service est généralement +++ (les prix aussi d’ailleurs ! cf. mon article “Accoucher à Singapour”), la valise de maternité se réduit à peu de choses en fin de compte. Ayant la chance […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *