Brève d’expat’ : Din Tai Fung

Xia Long Bao

Din Tai Fung, c’est une institution.

Quand on ne vit pas en Asie, on ne connaît pas forcément le nom de cette chaîne taïwanaise de restaurants, célèbre pour ces fameux dumplings (ou Xia Long Bao). Quoique maintenant, la chaîne commence à s’exporter et on les trouve aux Etats-Unis, en Australie, au Japon, en Thaïlande, en Corée du Sud, en Indonésie, en Malaisie, en Chine, à Taïwan et à Singapour. En France, à Paris, un restaurant (le 21G Dumpling) a ouvert qui propose le même concept (mais ce n’est pas un Din Tai Fung).

Qu’est-ce que sont les Xia Long Bao ? Ce sont des sortes de boulettes de pâte fourrées au crabe, à la crevette, au porc, à la truffe … avec un jus à l’intérieur.

Chez Din Tai Fung, c’est du sérieux. Il y a une école qui forme son personnel à l’art de fabriquer les Xia Long Bao. Ainsi, toute personne que l’on aperçoit derrière les baies vitrées du restaurant, en train de confectionner ces dumplings est passée par l’école Din Tai Fung.

Il est captivant d’observer le manège qui se déroule sous nos yeux derrière les baies vitrées, où chaque personne a sa fonction : couper les pièces de pâtes en rond (chaque pièce doit peser entre 4,8 et 5,2g), les rouler pour qu’elles soient fines, les fourrer aux différentes saveurs proposées, etc. Et pour finir, les faire cuire à la vapeur dans des paniers en osier.

Ils se dégustent avec de la sauce soja, mélangée avec du vinaigre et du gingembre.

Xia Long Bao

Et quand il s’agit de les déguster, il y a tout un mode d’emploi.

Source : 21G Dumpling

Nous sommes à Singapour depuis plus d’un an, nous sommes allés manger chez Din Tai Fung un nombre incalculable de fois et ce n’est que récemment que nous avons découvert que nous ne mangions pas les Xia Long Bao correctement !

En effet, nous n’ouvrions pas le Xia Long Bao avant de le manger… ça ne change rien au goût mais c’était tout de même un peu plus chaud en bouche ! 🙂

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Autre découverte faite chez Din Tai Fung et que nous adorons : les œufs de cent ans (ou Pidan en chinois).

oeufs_100_ans

C’est une spécialité de Chine, qui a un aspect un peu… particulier qui peut faire hésiter avant de le manger.

Ce sont donc des œufs (de canne ou de caille la plupart du temps) comme son nom l’indique, qui n’ont pas cent ans mais quelques semaines. Le jaune est remplacé par du brun/verdâtre et le blanc par du marron. Les œufs macèrent pendant quelques semaines avec une préparation composée de chaux, cendre, sel et aromates (épices, feuilles de thé ou zestes d’agrumes). Quand les œufs ont fini de macérer, ils sont sortis et une fois la coquille cassée, on découvre leur nouvel aspect. L’ancien blanc est devenu marron et ressemble à de la gelée alors que le jaune devenu verdâtre est très crémeux.

Il se déguste avec de la sauce soja, du vinaigre et du gingembre haché.

La légende raconte que le nom « œufs de cent ans » leur ait été donné il y a très longtemps par des Occidentaux en voyage en Chine, s’exclamant « Mais ces œufs sont pourris, ils doivent avoir au moins 100 ans ! ».

Oeufs cent ans
Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

commentaires

  1. Entièrement d’accord, Din Tai Fung est une institution, et au delà des Xiaolongbao (spécialité shanghaienne à l’origine, on se demande bien pourquoi c’est une chaîne taiwanaise qui en a fait sa signature) ils ont beaucoup de bonnes choses à la carte (hummmmm les nouilles au sésame délicieusement relevées…). Nous rentrons à Shanghai demain, à nous les xiaolongbao !

    • muminlearning affirme: août 11, 2017 at 4:10

      Ah tiens, je n’ai jamais goûté les nouilles au sésame… je tenterai la prochaine fois ! Et la boisson au lemongrass… ma préférée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *