Quand on parle déjà de césarienne…

Quand on parle déjà de césarienne...

Voilà, l’échographie des 25 semaines d’aménorrhées et le rendez-vous avec le médecin à l’hôpital sont passés et j’en sors mitigée…

La bonne nouvelle, c’est que tout va bien ! Les puces (ce sont bien des filles donc ! 🙂 ) font respectivement 800 et 850 grammes, pile dans la moyenne, ni trop grosses, ni trop petites. Toutes les mesures sont bonnes, de ce côté-là, je suis ravie ! Elles ont toutes les deux la tête en haut, mais ça, ça ne me dérange pas car :

1- il est encore tôt et elles ont le temps de se retourner,

2- petit paquet est restée en siège décomplété jusqu’à sa naissance et cela ne m’a pas empêché d’accoucher naturellement, par voie basse.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’après que mon médecin m’ait énoncé tous les résultats de l’échographie et que je lui ai rappelé que j’avais accouché de ma fille naturellement par le siège, il m’annonce que pour les jumeaux, à Singapour, les médecins préfèrent pratiquer une césarienne… 🙁

C’est plus sûr, ils ne sont pas habitués à pratiquer des accouchements par voie basse pour des jumeaux, blablabla, blablabla….

Comment vous dire que ce n’est pas du tout la façon dont j’envisage mon accouchement et que s’il n’y a pas de complications et que tout se présente bien, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible ! Je suis sûre que la césarienne n’est pas forcément nécessaire. Mais ici, à Singapour, ils sont plutôt césarienne à tout-va j’ai l’impression…

Certains médecins « font de la résistance » et proposent aux femmes d’accoucher par voie naturelle (quand tout se présente bien of course) mais ils ne sont pas nombreux à Singapour. On m’a conseillé de changer de gynécologue et d’hôpital sauf que je sais par retour d’expérience que le médecin qui me suit actuellement est plutôt, lui aussi, en faveur des accouchements naturels. Mais ce doit être pour des grossesses uniques seulement il semblerait… Et puis, j’estime être bien prise en charge dans cet hôpital, je n’ai pas vraiment envie d’en changer, surtout que celui-là est plutôt proche de chez nous et qu’il est spécialisé dans le suivi des enfants et des femmes. Ainsi, quoiqu’il arrive, que mes puces naissent prématurément ou pas, elles seront prises en charge sur place, dans un des hôpital les plus spécialisés de Singapour.

Je ne désespère pas et vais revenir à la charge le mois prochain, lors de la prochaine échographie et du rendez-vous qui s’en suivra avec mon gynécologue. Je souhaite vraiment lui faire part de ma volonté d’accoucher le plus naturellement possible ou du moins, qu’il me laisse la possibilité d’avoir un accouchement naturel par voie basse si tout se présente bien pour les twins. Et puis, si ça ne se passe pas comme prévu, je passerai par la césarienne s’il le faut mais je ne veux pas d’un accouchement « programmé » si les conditions en soit ne le justifient pas.

En France, j’avais dû batailler un peu avec mon gynécologue pour accoucher naturellement par le siège mais toutes les conditions étant réunies (motivation, bassin assez large, bébé pas trop gros), il m’avait donné son accord. J’étais au bloc opératoire et si quoique ce soit se passait mal, je passais par la case « césarienne » mais ce ne fût pas le cas et j’ai été ravie de cet accouchement.

Je sais que nous ne sommes pas en France, que la culture est différente, que les accouchements programmés sont assez fréquents ici en raison des traditions chinoises, mais si tout se présente bien, pourquoi ne serait-ce pas possible ? La césarienne ne doit pas être la solution de facilité, juste parce que ce sont des jumeaux, non ?

Bref, affaire à suivre mais qui m’a un peu miné le moral je dois dire…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

commentaires

  1. Courage ! Effectivement, c’est assez culturel en Asie qu’on vous propose une césarienne au moindre risque obstétrical (pas d’accouchement en siège par voie basse à Shanghai, ils ne savent pas faire… donc ils césarisent).
    Mais s’accrocher et tenir bon peu donner de bons résultats, j’ai fait ma tête de mule sur pas mal de trucs et au final j’ai eu le suivi que je souhaitais et un accouchement respectueux de mes souhaits. Résiste, prouve que tu exi-i-iste ! 🙂

  2. Tout pareil que Tara… Il faut insister tres tres longuement pour reduire au maximum les chances de cesarienne (j’ai teste la Chine et la Thailande => http://parents-tout-terrain.fr/grossesses-en-chine/ ).
    Tara a egalement ecrit un super billet recemment a ce propos ( http://www.legrandbond.fr/2017/03/bien-accoucher-a-shanghai/ )
    Pour une naissance multiple, ca ne sera peut etre pas facile… Eventuellement, ne serait-ce que pour tenter, essaye tout de meme de voir un autre medecin?… C’est ce que j’avais fait avec pas mal d’hesitation en Thailande, et ca m’a permis d’aborder bien plus sereinement la fin de ma grossesse…

    • muminlearning affirme: mars 13, 2017 at 7:33

      J’ai l’impression que c’est très asiatique comme « procédure » en effet et ça fait bizarre de se voir dire ça à 6 mois de grossesse.
      Il faut s’habituer à certaines pratiques qui ne sont pas du tout les mêmes en France, c’est parfois compliqué !
      Mais comme je le disais, je ne compte pas abandonner si facilement pour autant ! Et je vais établir mon « birth plan » comme cela se fait ici avec mes souhaits concernant mon accouchement pour le donner à mon médecin le mois prochain.

      • En ca j’avais ete agreablement surprise, ils ont tout fait pour essayer de respecter mon « birth plan » a la virgule pres! Et la ou ils n’etaient pas surs, ils ont meme redemande!

  3. […] le jour où je me rendrai à l’hôpital pour l’accouchement. Et remettre sur le tapis, le sujet de la césarienne que je souhaite éviter si tout se présente […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *