Vie d’expat’ : croyances et superstitions

croyances superstitions

Lors de ma grossesse, j’ai découvert certaines croyances/pratiques locales (ou peut-être universelles, je ne saurais dire, n’y connaissant rien…), sujettes parfois à discussion mais pour lesquelles je n’ai pas voulu discuter (parfois), me suis pliée non sans scepticisme et d’autres qui (heureusement) ne me sont pas arrivées !

  • Le jus d’ananas

À 5 mois de grossesse, nous passions le week-end sur une île en Indonésie et en guise d’apéritif, j’ai commandé un jus d’ananas frais.

Une minute plus tard, une serveuse indonésienne est venue me voir en me demandant si j’étais sûre de bien vouloir un jus d’ananas frais, ce à quoi j’ai répondu par l’affirmative. Elle avait l’air très embêtée alors je lui ai demandé s’il y avait un souci avec ma commande. Elle m’a alors fortement déconseillé de boire de l’ananas étant enceinte, les propriétés de l’ananas risquant de déclencher mon accouchement. Cela m’a fait sourire et je l’ai rassuré en lui disant que je n’étais qu’à 5 mois de grossesse malgré mon gros ventre et que je n’allais pas accoucher ce week-end. Mais elle n’a pas été rassurée pour autant, du coup c’est Mon Homme qui a coupé court à la discussion en me demandant de choisir autre chose. Je l’ai regardé en lui demandant s’il était sérieux et croyait réellement à ce qu’elle venait de nous dire mais il a préféré y croire pour ne prendre aucun risque.

Depuis cet épisode, je n’ai plus bu de jus d’ananas frais (durant ma grossesse).

  • Les soupes favorisent la lactation

J’en ai déjà parlé dans un article concernant les différences culturelles rencontrées avec ma helper. Selon elle, la soupe est idéale lorsqu’on allaite et donne plus de lait. Du coup, pendant une semaine après mon accouchement, j’avais droit tous les jours à de la soupe. Autant dire que je n’en pouvais plus… J’avais surtout envie de calories pour tenir le coup avec la fatigue de l’accouchement et l’allaitement de jumeaux. Cela a duré une semaine avant que Mon Homme lui demande d’arrêter, me voyant m’affaiblir de jour en jour.

  • Avoir des jumeaux portent chance

Il semblerait que dans la culture asiatique et plus spécifiquement en Chine, avoir des jumeaux portent chance. Plusieurs fois, quand on m’a demandé si c’était des jumeaux dans ma poussette, on m’a rétorqué « you’re very lucky« , ce à quoi j’ai bien souvent du mal à répondre (ou répondant par automatisme « thank you« ), ne mesurant peut-être pas encore la chance que j’ai de devoir m’occuper de 2 bébés… 😉

Cela m’a beaucoup étonné car j’avais en tête la politique de l’enfant unique en Chine donc je ne voyais pas vraiment où était la chance d’avoir 2 enfants.

Peut-être depuis l’abolition de cette mesure en 2015 (qui porte le nombre d’enfants autorisés à 2 par famille) ?

  • Pas de prénom pendant quelques semaines

Lorsque je m’étais rendue à l’hôpital pour le suivi de ma grossesse gémellaire, nous avions croisé une jeune femme d’origine chinoise avec un nouveau-né dans les bras. Nous l’avions félicité avec Mon Homme et avions demandé le prénom du bébé. Il n’en avait pas. Devant notre stupéfaction, la jeune maman nous a expliqué que la tradition voulait qu’on ne donne pas de prénom au bébé avant un certain temps. Pour une raison astrologique, de chiffres porte-bonheur et autres il me semble… Cela m’a semblé assez obscur ! 🙂

  • Pas de sortie pendant 1 mois après l’accouchement

J’avais suscité la stupéfaction lorsque j’étais allée chercher ma fille à sa sortie d’école avec les twins. Cela faisait moins d’un mois que j’avais accouché et j’avais besoin de sortir et changer d’air ! Mais la tradition chinoise veut que le premier mois, la nouvelle maman reste enfermée chez soi avec son (ou ses) bébé(s). Et que le bébé ne doit pas sortir avant 100 jours !

Vous imaginez la tête des locaux de me voir dehors avec des bébés de moins de 30 jours !!

À savoir aussi que dans le mois qui suit l’accouchement (afin que le corps se remette), la maman doit éviter de sortir de son lit, ne pas prendre de douche, ne pas se laver les cheveux…. au risque d’avoir des séquelles sur sa santé par la suite.

Pour le coup, j’étais bien contente de ne pas être chinoise ! 😀

Voilà un petit aperçu de ce qui se fait par ici et surtout de ce que à quoi j’ai été confontée.

Vous connaissiez certaines de ces croyances ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *