Vie d’expat’ : l’ambassade

france-drapeau

J’ai envie de créer une nouvelle série de petites anecdotes concernant ma vie quotidienne en tant qu’expatriée et ce qui m’a fait sourire, rire ou encore bouillir.

Je commence avec un épisode qui a été vécu par Mon Homme à l’ambassade de France de Singapour.

Après la naissance des filles, nous devions rapidement aller les déclarer au service de l’état civil de l’ambassade/consulat pour ainsi, dans la foulée, leur faire faire un passeport qui nous permettrait ensuite d’obtenir leur « DP » (Dependant Pass), sorte de carte d’identité singapourienne. Je vous passerai la partie sur les délais de déclaration d’une naissance auprès des autorités singapouriennes, sous peine de se voir imposer une sympathique amende, l’anecdote n’est pas là.

Dans tous les cas, nous n’étions pas très avance pour la déclaration auprès de l’ambassade en raison des diverses hospitalisations des filles.

Mon Homme se rend donc aux horaires imposées pour déclarer nos jumelles et là, grand tact de la jeune femme qui s’occupe de le recevoir lorsqu’il lui annonce qu’il vient déclarer la naissance de ses filles.

La jeune femme : « C’est une blague ? »

Mon Homme : « Pardon ??? »

Mon Homme est resté pantois, ne sachant pas s’il devait mal le prendre ou pas.

La jeune femme a ensuite ajouté que c’était la 4ème déclaration de naissance de jumeaux en un mois.

Nouvelle qui doit être, je le comprends, chose rare, surtout probablement à l’étranger mais la réaction est surprenante !

Que cette jeune femme en discute ensuite avec ses collègues sur cette 4ème naissance de jumeaux à Singapour, pas de souci mais je trouve ça bof bof de dire « C’est une blague ? » aux parents des jumeaux qui viennent déclarer leur naissance…

Certains seraient tentés de faire un raccourci et de penser « ah… l’administration française ! », pensée réductrice qui n’aurait rien à voir avec la lenteur des procédures dont on a l’habitude de se plaindre en France (car ici, nos passeports ont été faits en 5 jours !).

Je n’irais pas dans ce sens, l’anecdote de mon propos aujourd’hui étant de relever cette question « C’est une blague ? » (qui n’en est pas une, du moins je l’espère…) pour le moins surprenante.

Donc chère madame, si un jour vous tombiez sur mon blog et lisiez ces quelques lignes, faites attention à ce que vous dîtes s’il vous plaît. Vous pourriez vexer un de vos compatriotes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *